Philippe SPOLJAR

Année Universitaire 2017-2018

Concepts fondamentaux de la psychologie clinique

L1S2QC 4

Objectifs et contenus

Cet enseignement vise à présenter les principales notions et les orientations essentielles de la psychologie clinique : sa démarche, ses domaines d'exercice et sa méthodologie spécifique (chapitre I).

Les chapitres suivants (II et III) sont consacrés à la présentation des concepts fondamentaux de la psychanalyse, en tant que discipline qui fournit à la psychologie clinique une grande partie de son corpus théorique. Sont abordées tout d'abord les notions métapsychologiques d'inconscient, de pulsion, et de topique. La perspective du développement psychoaffectif permettra de préciser les concepts de stade et de complexe, en particulier œdipien. D'autres notions essentielles telles que les conflits, les types d'angoisse et les mécanismes de défense, présentées ensuite, pourront être directement mises en œuvre dans les études de cas clinique.

Les chapitres IV et V portent sur la théorie et l'analyse des rêves, telles que formulées dans la Traumdeutung, décrivant tout d'abord la méthode utilisée et les types de rêve concernés. Les processus psychiques sous-jacents à la formation des rêves seront ensuite abordés : la condensation et le déplacement, ainsi les différents procédés de figuration.

Le dernier chapitre (VI), consacré à la psychopathologie clinique, synthétise les éléments de méthode (la démarche clinique) et les apports théoriques de la psychanalyse pour mettre en place la technique de l'évaluation clinique en psychopathologie. Cette méthode procède en deux temps : l'évaluation porte tout d'abord sur la sémiologie et le diagnostic psychiatrique, et procède ensuite à une analyse psychopathologique attentive à l'évaluation des types d'angoisse, des mécanismes de défense, des relations d'objet (construction œdipienne, narcissisme, culpabilité) et de l'organisation de la personnalité.

La technique de l'étude de cas permettra de structurer la mise en œuvre et la synthèse de ces différentes analyses.

 

 

Références bibliographiques

Psychologie clinique :

Ciccone Albert, L'Observation clinique, Paris, Dunod, coll. "Les topos", 1998.

Pédinielli Jean-Louis, Introduction à la psychologie clinique, Paris, Nathan/Université, coll. "128", série "Psychologie, 1994.

Prévost Claude-Marie, Janet, Freud et la psychologie clinique, Paris, Payot, 1973.

Prévost Claude-Marie, La Psychologie clinique, Paris, P. U. F., coll. "Que sais-je ?", n° 2443, 1988, 1991.

Psychanalyse :

Freud Sigmund, Conférences d'introduction à la psychanalyse, Paris, Gallimard, Folio/essais, n° 528, trad. de l'allemand Fernand Cambon, préface de J.-B. Pontalis, 2010. [lecture obligatoire]

Freud Sigmund, Sur le rêve (1901), Paris, Gallimard, trad. de l'allemand par Cornélius Heim, préface de D. Anzieu, coll. "Folio", série "Essais", n° 12, 1990.

Laplanche Jean, Pontalis Jean-Bertrand, Vocabulaire de la psychanalyse, Paris, P.U.F., 1981.

Études de cas :

Dumet Nathalie, Ménéchal Jean, 15 cas cliniques en psychopathologie adulte, Paris, Dunod, 2005.

Fernandez Lydia, Gaucher Jacques, (dir.), Psychologie clinique de la santé : 12 études de cas, Paris, In Press, 2012.

Loo Henri, Cas cliniques en psychiatrie, Paris, Flammarion, coll. "Médecine", 1997.

Marty François, (dir.), Psychopathologie de l'adulte : 10 cas cliniques, Paris, In Press, 2009.

Pédinielli Jean-Louis, Fernandez Lydia, L'Observation clinique et l'étude de cas, Paris, Armand Colin, col "128", 2005.

Samuel-Lajeunesse Bertrand, Guelfi Julien, Psychopathologie. Etudes de cas, Paris, Puf, coll. "Psychologie d'aujourd'hui", 1975, 2ème éd. remaniée 1985.

Recueils d'observations

Frances A., Ross R., DSM-IV. Cas cliniques. Paris : Masson, 1997.

Samuel-Lajeunesse Bertrand, Guelfi Julien, Psychopathologie. Etudes de cas, Paris, Puf, coll. "Psychologie d'aujourd'hui", 1975, 2ème éd. Remaniée 1985.

Spitzer Robert L., DSM-IV-TR. Cas cliniques, Paris, Masson, 2008.

 

 

Évaluation / examen (1h)

4 questions (5 points pour chaque question) sont posées, par exemple :

- 1 question sur les mécanismes de défense

- 1 question sur les spécificités de la psychologie clinique

- 1 question sur l'analyse de rêve

- 1 question sur la démarche clinique et l'étude de cas

(Voir une liste d’exemples de questions au bas de cette page)

 

Annexes (à télécharger)

1. Plan du cours et bibliographie

2. Citations

3. Liste des signes cliniques

4. L’étude de cas

 

Plan du cours

1. Principes fondamentaux de la psychologie clinique

1.1. La démarche clinique

1.1.1. La perspective singulière

1.1.2. Les sources de la discipline

1.1.3. L'institutionnalisation de la discipline

1.1.4. La psychologie clinique de tradition française

1.1.5. Les domaines d’intervention

nes actuels d'intervention

1.2. Les méthodes en clinique

1.2.1. Les deux niveaux d'analyse

1.2.2. L'entretien

Les éléments informatifs

Conduite de l'entretien clinique

Les effets thérapeutiques

1.2.3. L'observation

Spécificités de l'observation en psychologie clinique

Le jeu et les productions graphiques

Clinique du jeu

L'utilisation des productions graphiques

1.2.4. L'étude de cas

2. Introduction à la métapsychologie

2.1. Les quatre perspectives métapsychologiques

2.2. L'inconscient

2.3. Principe de plaisir et principe de réalité

2.4. La notion de pulsion

2.4.1. Les caractéristiques de la pulsion

Les pulsions partielles

2.4.2. La sexualité infantile

2.4.3. Les trois théories des pulsions

Pulsions sexuelles et pulsions d'autoconservation

Libido d'objet et libido du Moi

Pulsions de vie et pulsions de mort

2.5. Les deux topiques

2.5.1. Inconscient / Préconscient / Conscient

2.5.2. Ça / Moi / Surmoi

2.6. Les stades du développement pulsionnel

2.6.1. Le stade oral

2.6.2. Le stade anal

2.6.3. Le stade phallique

2.6.4. La configuration œdipienne

2.6.5. La période de latence

2.6.6. L'adolescence

2.7. Les fantasmes

3. Les processus psychiques

3.1. La notion de conflit

3.1.1. Définition du conflit

3.1.2. Variété des types de conflits

3.1.3. Les types d'angoisse

3.2. Les mécanismes de défense

3.2.1. Les principaux mécanismes de défense

Le déni

La (dé)négation

Le clivage (du moi, de l'objet)

La régression

L'identification

Le refoulement

La formation réactionnelle

L'annulation rétroactive

L'isolation

Le déplacement

L'évitement

Le retournement contre soi

Le renversement en son contraire

La projection

L'incorporation

L'introjection

L'idéalisation

La sublimation

L'intellectualisation

La rationalisation

La conversion somatique

3.2.2. Lieux et objets des mécanismes de défense

4. Le rêve et son analyse (1)

4.1. Introduction

4.1.1. Théories antérieures

4.1.2. Sens et fonction des rêves

4.2. Les associations libres

4.2.1. Le rêve de la table d'hôte

« En société, table ou table d'hôte »

« Goethe »

« Retour à la table d'hôte : sa femme »

« Episode antérieur avec sa femme / substitution »

« Argent et dette »

« L'argent et les yeux »

« Retour à Königstein »

« Les épinards »

4.2.2. Conclusion théoriques : le travail du rêve

4.3. Les types de rêve

4.3.1. Les trois groupes de rêve

1/ Les rêves « sensés et compréhensibles »

2/ Les rêves « déconcertants »

3/ Les rêves « insensés et inintelligibles »

4.3.2. Les rêves de satisfaction d'un désir simple

4.3.3. Les rêves « de commodité »

4.3.4. La dramatisation des rêves

4.4. La condensation

4.4.1. La surdétermination

4.4.2. Les individus collectifs

4.5. Le déplacement

4.5.1. Une transvaluation des valeurs psychiques

4.5.2. Le rapport entre déplacement et restes diurnes

5. Le rêve et son analyse (2)

5.1. Les procédés de figuration

5.1.1. Les procédés primaires

La corrélation logique

La relation causale

L'alternative

La négation

L'opposition

La contradiction

L'analogie

La figuration du Moi

5.1.2. L'élaboration secondaire

Les considérations d'intelligibilité

L'impact des fantasmes infantiles

La déformation versus production du sens

5.2. Le refoulement et la déformation

5.3. L'angoisse dans les rêves

5.4. La censure

5.4.1. Schématisation de l'appareil psychique

5.4.2. L'oubli des rêves

6. Psychologie clinique et psychopathologie

6.1. Concepts fondamentaux de la psychopathologie

6.1.1. La sémiologie : symptômes et signes

Du côté du sujet : le symptôme

Du côté de l'observateur : signes et syndromes

6.1.2. Maladies et nosologie

Les entités psychiatriques

Les classifications psychanalytiques

6.1.3. La notion de structure

Conceptions générales

La structure psychique

Structure, personnalité, maladie

Les personnalités pathologiques

6.1.4. Les processus

6.2. L'évaluation clinique

6.2.1. L'analyse sémiologique

Le recueil des signes

Le regroupement par catégories

Le diagnostic psychiatrique

6.2.2. L'analyse psychopathologique

6.2.3. L'anamnèse et l'histoire du sujet

6.2.4. Les types d'angoisse

L'angoisse symptomatique

L'angoisse comme processus

6.2.5. Les mécanismes de défense

6.2.6. Les relations d'objet

6.2.6. La construction (pré-)œdipienne

6.2.7. Le narcissisme

6.2.8. La culpabilité

6.2.9. Structure et organisation de la personnalité

6.2.8. L'étude de cas en psychopathologie

   a) Présentation du patient

   b) Sémiologie

   c) Diagnostic

   d) Types d’angoisse

   e) Mécanismes de défense

   f) Relations d’objet

      - Relations à autrui

      - Culpabilité

      - Narcissisme

   g) Personnalité

      - Histoire

      - Problématique oedipienne

      - Organisation/structure

   h) Synthèse

 

 

 

Exemples de questions d’examen

 

§ 1. Principes fondamentaux de la psychologie clinique

Zone de Texte: Quel est l'objet spécifique de la psychologie clinique ?
Que faut-il comprendre par singularité ?
A quoi s'oppose la démarche clinique, du point de vue méthodologique ?
De quoi est constitué le corpus théorique de la psychologie clinique ?
Indiquez le nom des précurseurs de la psychologie clinique.
Quels sont les concepts psychanalytiques qui ont contribué à fonder la psychologie clinique ?
A quelle méthodologie s'oppose fondamentalement la psychologie clinique, et pourquoi ?
Enoncez et commentez la définition de la psychologie clinique par D. Lagache.
En quoi s'opposent psychologie clinique et psychologie expérimentale par rapport à la méthode et à l'objet ?
Définissez et différentiez les termes suivants : démarche, méthode et domaine dans le champ de la psychologie clinique.
Qu'est-ce qui différencie la psychologie clinique française et la psychologie clinique anglo-saxonne ?
Quelle est la différence entre clinicien et praticien ?
A quoi correspond la pratique clinique en psychologie de la santé ?
Quels sont les objectifs de l'entretien clinique ?
Quelles sont les trois dimensions du discours émergentes dans l'entretien clinique ?
Quelle est la position éthique et technique à tenir dans un entretien clinique ? Expliquez pourquoi.
Quelles sont les implications de la neutralité bienveillante pour le psychologue clinicien ?
Peut-on être neutre et objectif dans un entretien clinique ? Si oui : comment, si non : pourquoi ?
Quels éléments (forme et contenus) doivent être recueillis dans un entretien clinique ?
Quels sont les modalités et les finalités de l'interprétation dans l'entretien clinique ?
Quelles sont les différences entre un entretien à visée évaluative et un entretien à visée thérapeutique ?
Sur quoi sont fondés les entretiens à visée thérapeutique ?
Que visent les stratégies herméneutiques dans l'entretien thérapeutique ? 
A quoi correspond l'interprétation dans un cadre psychanalytique ?
Quelles sont les spécificités de l'observation clinique ?
Qu'est-ce qu'un inventaire sélectif dans le cadre d'une observation ?
Quelles sont les variantes des techniques d'observation en psychologie clinique ?
Quels sont les obstacles à la possibilité de neutralité dans l'observation (clinique ou autre) ?
Quelles sont les catégories d'interprétation d'un dessin ?
Donnez une définition de l'étude de cas au regard de l'ensemble de la démarche clinique.
Qu'est-ce qu'un cas clinique ?
Citez quelques exemples de « cas historiques ».
L'étude de cas est-elle un mode de réflexion ou un mode de présentation ? Justifiez votre réponse.
Quelles qualités méthodologiques sont attendues de l'étude de cas ?
En quoi consiste une étude de cas clinique ?
Quelles sont les vertus et faiblesses de l'étude de cas ?
Quelle sont les différences entre une étude de cas en psychologie clinique et en médecine ?

§ 2. Introduction à la métapsychologie

Zone de Texte: A quoi correspond le terme de métapsychologie ?
Qu'est-ce qu'un « lieu psychique » ?
Décrivez les deux topiques freudiennes.
A quoi correspond la notion d'économie psychique ?
Donnez un exemple de pathologie dans laquelle la dimension économique des processus mentaux est essentielle.
A quoi correspond un conflit psychique et par quelle perspective métapsychologique est-il décrit ?
Définissez les perspectives 1/ topique, 2/ économique, 3/ dynamique de la métapsychologie.
Quelles sont les différences entre processus primaires et processus secondaires ?
De quoi est constitué l'Inconscient ?
Quelles sont les manifestations cliniques de l'Inconscient ?
Comment se définissent plaisir et déplaisir ?
Enoncez le principe de constance de l'appareil psychique.
Quels sont les rapports entre principe de réalité et principe de plaisir ?
Définissez la notion de pulsion.
Quelle est la manifestation psychique de la pulsion ?
Quels sont les représentants psychiques de la pulsion ?
Définissez les quatre attributs de la pulsion
Quelles sont les caractéristiques des pulsions partielles ?
Qu'est-ce qui distingue pulsions de vie et pulsions de mort ?
Comment se définissent les pulsions de mort ?
Qu'est-ce que la censure (dans le cadre de la 1ère topique)
Définissez les instances du Moi, du Surmoi et du Ca.
Précisez les rapports entre zone orale et pulsions orales.
Quelle est la caractéristique de la relation d'objet spécifique du stade oral ?
Quelle est la caractéristique de la relation d'objet spécifique du stade anal ?
Donnez le nom de quelques théories sexuelles infantiles.
A quoi répondent pour l'enfant les théories sexuelles infantiles ?
Définissez le complexe d'Œdipe.
Différenciez angoisse de castration et complexe de castration, par rapport à l'Œdipe.
A quoi correspondent l'Œdipe positif et l'Œdipe négatif ?
Comment se résout l'Œdipe ?
Quelles sont les conséquences de la non-résolution du complexe d'Œdipe ?
A quelle(s) phase(s) du développement pulsionnel correspond à la construction de la relation d'objet adulte ?
Qu'est-ce que la « réalité psychique » ?
Comment peut-on définir un fantasme ?
Quelle est la différence entre le besoin et le désir ?

§ 3. Les processus psychiques

Zone de Texte: Situez l'importance du conflit dans la vie psychique.
Indiquez les variétés de types de conflits.
A quoi correspond une situation psychique a-conflictuelle ?
Quelles sont les circonstances d'apparition de l'angoisse ?
Expliquez l'articulation entre fixation et régression.
Définissez le mécanisme de défense (un parmi la liste suivante) : Déni, Dénégation, Clivage, Régression, Identification, Refoulement, Formation réactionnelle,  Annulation rétroactive, Isolation, Déplacement, Evitement, Retournement contre soi, Renversement en son contraire, Projection, Incorporation, Introjection, Idéalisation, Sublimation, Intellectualisation, Rationalisation, Conversion (somatique).
Indiquez sur quels composants de la pulsion ou du psychisme peuvent intervenir les mécanismes de défense

§ 4. Le rêve et son analyse (1)

Zone de Texte: A quoi correspond la notion de signification du rêve ?
Comment se situe Freud par rapport aux théories philosophiques, médicales et populaires du rêve ?
Quel est le sens du rêve ?
Quelle est la fonction du rêve ?
Quelle est la méthode freudienne de déchiffrement du rêve ?
Décrivez la méthode de l'association libre.
Définissez la notion de résistance à l'analyse du rêve.
Quelle est la différence entre contenu latent et contenu manifeste du rêve ?
Qu'est-ce que le travail du rêve ?
Quel est le rapport entre travail du rêve et analyse du rêve ?
Qu'est-ce que la dramatisation du contenu du rêve ?
Quel est l'enjeu de la classification des rêves en trois groupes ?
Quel est le critère de classification entre les trois groupes de rêves ?
Dans lequel des trois groupes de rêve figurent les rêves longs, et pourquoi ?
Décrivez les trois types de rêves en fonction de la force du refoulement.
Quel est le rapport entre le caractère inintelligible du rêve et les difficultés à associer librement ?
Indiquez la caractéristique principale des rêves d'enfant.
Pourquoi les rêves d'enfant font-ils l'économie du travail du rêve ?
Quelle fonction du rêve peut-elle se déduire des rêves de commodité ?
Expliquez cette phrase de Freud : « une pensée qui se formule à l'optatif est substituée à une vision au présent » [Sur les rêves, p. 72]
Qu'est-ce que la dramatisation du rêve ?
Quel est le rapport entre dramatisation du rêve et satisfaction hallucinatoire d'un désir ?
A quelle fonction répond la figure de l'inversion dans le rêve ?
Comment se figurent les différences entre les éléments communs et les éléments singuliers du contenu latent dans le manifeste.
Comment procède le rêve pour produire des nœuds de condensation ?
Quel est le rapport entre condensation et analogie ?
Comment rendre compte de la formation des personnages composites dans le rêve ?
Qu'est-ce que la surdétermination des éléments du contenu manifeste ?
Comment se traduit plastiquement l'intensité des affects associés aux représentations?
Que signifie la transvaluation des valeurs psychiques du rêve ?
Quel est le rapport entre processus de déplacement et restes diurnes ?

§ 5. Le rêve et son analyse (2)

Zone de Texte: A quoi correspondent les points de cristallisation du rêve ?
Comment se figure, dans le rêve :
- une corrélation logique ?
- une relation causale ?
- une négation ?
- une opposition ?
- une contradiction ?
- le moi du rêveur ?
- une alternative ?
- une analogie ?
De quelles manières différentes le Moi peut-il apparaître dans le rêve ?
En quoi consiste l'élaboration secondaire dans le rêve ?
Pourquoi le mécanisme de l'élaboration secondaire est-il mis en œuvre ?
Commentez cette phrase : « La conscience perceptive du rêve l'appréhende en utilisant certaines représentations anticipatives, et l'ordonne dès le moment de la perception, à condition qu'il soit intelligible » [Sur le rêve, 104]
Le mécanisme d'élaboration secondaire relève-t-il de l'instance de l'Inconscient, du Préconscient, du Conscient ? Justifiez votre réponse.
Complétez et commentez cette formule : « le travail du rêve ne pense pas » (S. Freud)
A quoi se substitue l'angoisse dans le rêve ?
Qu'est-ce que la censure du rêve ?
Situez la censure du rêve d'un point de vue topique
Commentez cette phase : « Le contenu de représentation qui nous dispense à présent de l'angoisse a jadis été un désir, qui a depuis ce temps succombé au refoulement » [Sur le rêve, p. 118]
Comment s'explique la possibilité de faire un cauchemar ?
Quelle est la particularité psychique du rêve d'un point de vue économique, par rapport à la vie diurne ?
Quelle est la caractéristique commune du rêve et du symptôme ?
Indiquez les deux modes de figuration de l'analogie
Définissez la notion d'élaboration secondaire du contenu manifeste.
Situez les différents niveaux de la formation du rêve par rapport à la première topique.
Précisez les rapports entre refoulement et déformation du rêve.
Quelle modification l'état de sommeil apporte-t-il à l'équilibre entre instances psychiques ?
Comment peut s'expliquer l'oubli des rêves ?

§ 6. Psychologie clinique et psychopathologie

Zone de Texte: Comment peut-on définir la psychopathologie clinique ?
Qu'a apporté la phénoménologie de K. Jaspers à la psychiatrie ? 
Expliquez la différence entre l'explication et la compréhension d'une situation clinique.
Précisez les rapports entre psychopathologie et psychologie clinique.
Comment D. Lagache définit-il la psychopathologie ?
En quoi consiste le travail sémiologique ?
Définissez la notion de symptôme, au sens clinique du terme.
Quelle différence peut-on établir entre signe et symptôme ?
A quoi correspond un syndrome ?
Qu'est-ce qu'un tableau clinique ?
Qu'est-ce que la nosologie ?
Définissez la notion de forme clinique d'une maladie, et donnez des exemples.
Qu'est-ce qui distingue une classification psychiatrique et une classification psychanalytique des affections mentales ?
Définissez la notion de structure, selon la linguistique.
Comment G. Deleuze définit-il la notion de structure ?
Comment se définit la notion de structure en psychopathologie ?
Expliquer la métaphore du cristal pour rendre compte de la décompensation psychopathologique
Définissez les notions de compensation et décompensation (relativement à la structure/l'organisation psychique)
Décrivez les rapports entre normalité et pathologie, relativement à la structure psychique de la personne
A quoi correspond la notion de personnalité en psychopathologie ?
Précisez les rapports entre structure et personnalité.
Quel problème logique pose l'usage de la notion de structure de personnalité ?
Quelle est la définition d'un processus, en psychopathologie clinique ?
Qu'est-ce qu'un diagnostic psychiatrique ?
Enumérez les étapes de la constitution d'un diagnostic psychiatrique
En quoi consiste une évaluation psychopathologique ?
Quelle est la différence entre diagnostic psychiatrique et évaluation psychopathologique ?
Définissez les termes de l'évaluation psychopathologique selon J. Bergeret.
Quelle est la différence entre l'anamnèse du patient et l'histoire du patient ?
Comment distingue-t-on angoisse symptomatique et l'angoisse comme processus ?
Quels sont les trois types d'angoisse décrits par J. Bergeret ?
Définissez l'angoisse :
- de morcellement,
- de perte d'objet,
- de castration.
Comment se définissent les investissements narcissiques, par rapport aux investissements œdipiens ?
Comment se définit la culpabilité névrotique ?
Indiquez l’ensemble des rubriques devant figurer dans une étude de cas.

 

Volume horaire :

12 h CM

(sans TD)

 

Planning :

Mardi 14h-16h
en semaines B

 

Contrôle des connaissances :

Examen terminal
(1h sans document)