Philippe SPOLJAR

Année Universitaire 2017-2018

Lien, filiations, transmissions

 

M2S4 — C1 e1

Objectifs et contenus

 La problématique du lien est abordée à la jonction du psychisme et du social, au point d'articulation du narcissisme et du "symbolique".

Nous partons de cette définition synthétique du lien comme "troisième terme de tout rapport non fusionnel" (P. Aulagnier) pour la déployer sur les trois axes de la relation intersubjective et sociale, de la filiation, et de la transmission, selon la double dimension du normal et du pathologique.

- La première partie du cours aborde la question de l'institution du sujet, d'une part, et les effets psychiques et pathologiques des phénomènes contemporains de déliaison d'autre part.

- La figure historique du Père est ensuite présentée au titre de cette institution qui a fonctionné pendant un millénaire comme Référence nouant différentes modalités du lien.

- La question généalogique et la filiation sont ensuite abordée au titre d'un lien (institué et narcissique) inter- et transgénérationnel préludant, sur le versant pathologique, à une étudie approfondie de ce délire de filiation consigné dans Aurélia de Nerval.

Références bibliographiques (CM)

Lien

Cusset Pierre-Yves, Le lien social, Paris, Armand Colin, coll. "128", 2007.

Cusset Yves, « Les évolutions du lien social, un état des lieux », Horizons stratégiques, 2006/2, n° 2, p. 21-36.

Douville Olivier, « Pour introduire l'idée d'une mélancolisation du lien social », Cliniques méditerranéennes, n° 63/1, 2001, p. 239-262.

Ehrenberg Alain, « La crise du symbolique et le déclin de l'institution : quels sont les arguments ? Quelle est l'alternative épistémologique ? », Cliniques méditerranéennes, n° 83, 2011/1, p. 55-66.

Farrugia Francis, La Crise du lien social. Essai de sociologie critique, Paris, L'Harmattan, coll. "Logiques sociales", 1993.

Haber Stéphane, « Sociologies de l'individu et approches psychanalytiques : quelques convergences», Revue du MAUSS, n° 37, 2011, p. 303-322.

Kaës René, « La réalité psychique du lien », Le Divan familial, n° 22, 2009/1, p. 107-125.

Kaës René, « La structuration de la psyché dans le malaise du monde moderne », J. Furtos, C. Laval, La santé mentale en actes. De la clinique au politique, Ramonville-Sainte-Agne, Erès, 2005, p. 239-254.

Kaës René, Les Alliances inconscientes, Paris, Dunod, coll. "Psychismes", 2009.

Kaës René, « Reconnaissance et méconnaissance dans les liens intersubjectifs. Une introduction », Le Divan familial, n° 20, 2008, p. 29-46.

Malrieu Philippe, « Socialisation », dans H. Gratiot-Alphandéry, René Zazzo, Traité de psychologie de l'enfant, 5. La formation de la personnalité, Paris, PUF, 1973.

Neyraut Michel, « L'invention du for intérieur », Revue française de psychanalyse, vol. 75, n° 4, 2011, p. 969-977.

Paugam Serge, Le lien social, Paris, PUF, "Que sais-je ?", n°3780, 2008.

Lahire Bernard, Dans les plis singuliers du social. Individus, institutions, socialisations, Paris, La Découverte, 2013.

Tajan Nicolas, « À propos du hikikomori », dans Dominique Texier, L'enfant connecté, Toulouse, Erès, 2014, p. 201-207.

 

Filiation

Cliniques méditerranéennes, n° 63, "Filiations 1", et n° 64, "Filiations 2", 2001.

Guyotat Jean, «psychique, traumatisme psychique et incidences psychothérapiques», in Olivier Halfon, François Ansermet, Blaise Pierehumbert, Filiations psychiques, Paris, PUF, coll. "Le fil rouge", 2000.

Guyotat Jean, Filiation et puerpéralité, logiques du lien, Paris, PUF, 1995.

Guyotat Jean, Mort, naissance et filiation, études de psychopathologie sur le lien de filiation, Paris, Masson, 1980.

Legendre Pierre, L'inestimable objet de la transmission. Étude sur le principe généalogique en Occident. Leçons IV, Paris, Fayard, 1985.

Marcelli Daniel, « Engendrement, lien de filiation: questions de transmission et d'autorité», in P. Pédrot, M. Delage (dir.), Identités, filiations, appartenances, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2005, p. 103-112.

Pédrot P., Delage M. (dir.), in Identités, filiations, appartenances, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2005, p. 103-112.

Père

Alexandre-Bidon Danièle, « Images du père de famille au Moyen Âge », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, n° 4, 1997.

Blöss Thierry, Les liens de famille. Sociologie des rapports entre générations, Paris, PUF, 1997.

Cahiers de recherches médiévales et humanistes, sous la direction de Didier Lett, n° 4 "Être père à la fin du Moyen Âge", 1997.

Coum Daniel (ed.), Qu'est-ce qu'un père ?, Toulouse, Erès, 2004

Coum Daniel, « Le père est mort, vive le Père ! », in Daniel Coum , Qu'est-ce qu'un père ?, Toulouse, Erès, 2004 p. 7-32.

Delaisi de Parseval Geneviève, « La paternité à l'aube de l'an 2000 », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, n° 4, 1997.

Dingeon Caroline, Condamin Christine, Spoljar Philippe, « La Grande Guerre et la déchéance du Père», Bulletin de Psychologie, t. 66 (2), n° 524, mars-avril 2013, p. 149-158.

Hurstel Françoise, « Autorité et fonctions parentales : que transmettons-nous à nos enfants ? », in P. Pédrot, M. Delage (dir.), in Identités, filiations, appartenances, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2005, p. 171-184.

Hurstel Françoise, « Malaise dans la filiation paternelle : que devient la fonction du tiers ? », Cliniques méditerranéennes, n° 64, "Filiations 2", 2001/2, p. 5-19.

Hurstel Françoise, « La paternité contemporaine dans le monde occidental : quelle places et quelles fonctions du père pour le devenir humain, sujet et citoyen des enfants ? », Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence, t. 53, n° 5, septembre 2005.

Hurstel Françoise, La déchirure paternelle, Paris, PUF, coll. "L'éducateur", 1996.

Legendre Pierre, Le Crime du Caporal Lortie. Traité sur le père. Leçons VIII, Paris, Fayard, 1989, rééd. Flammarion, coll. "Champs", n° 471, 2000.

Mendel Gérard, La Révolte contre le père, Paris, Payot, coll. "Sciences de l'homme", 1968, rééd. coll. "Petite Bibliothèque Payot", n° 197, 1972.

Tort Michel, Fin du dogme paternel, Paris, Flammarion-Aubier, 2005, rééd. coll. "Champs", n° 754, 2007.

 

Références bibliographiques (TD)

- Legendre Pierre, Leçon III. Dieu au miroir. Étude sur l'institution des images, Paris, Fayard, 1994., p. 9 à 88.

- Spoljar Philippe, « La dette insolvable de la mort du Père dans Aurélia de G. de Nerval : plainte romantique ou mélancolique ? », Annales Médico-Psychologiques, n° 174, 2016, p. 757–762.

- Spoljar Philippe, « Aurélia ou le Rêve et la Vie de Gérard de Nerval. La figure de la Mère dans un délire de filiation », Le Divan familial, n° 31, 2013/2, p. 167-179.

 

Œuvre à lire : Nerval Gérard (de), Amours de Vienne. Pandora, in Aurélia, Les Nuits d'octobre. Pandora, Promenades et souvenirs, Paris, Gallimard, coll. "Folio", série "Classique", n°4243, 1993, 2005.

 

Plan du cours

1. Introduction à la clinique du lien

            Le « lieu » du lien

            Une définition de la culture (fondée sur le lien)

      1.1. Logiques et constructions du lien

            1.1.1. Usages communs du terme

            1.1.2. Le lien en sciences sociales

            1.1.3. Le lien en psychologie/psychiatrie

            1.1.4. Le lien en psychanalyse

            1.1.5. Les différents niveaux du lien

                  1.1.5.1. Le niveau logique

                  1.1.5.1. Le niveau symbolique

                  1.1.5.1. Le niveau psychique

                        Perspective dynamique : institution versus narcissisme

                        Perspective génétique : le symbole d’union

      1.2. Le « sujet du lien »

            1.2.1. Société et narcissisme

            1.2.2. Le principe institutionnel

            1.2.3. Le « fait social » : la règle instituante

                  1.2.3.1. Le niveau logique

                  1.2.3.2. Le niveau symbolique

                  1.2.3.3. Le niveau psychologique : le lien «psychisé»

      1.3. Le « contrat narcissique »

            1.3.1. Humaniser/" libérer" les pulsions

            1.3.2. La "mise narcissique"

            1.3.3. Le narcissisme et la mort

                  1.3.3.1. L’horizon de la finitude

                  1.3.3.2. Sujet idéal et idéal du Moi

 

2. L'institution du père: le lien des liens

      2.1. Le déclin historique

            2.1.1. Vie et mort du Pater familias

            2.1.2. Du chef de famille à l'autorité parentale

      2.2. Le père dans la parentalité

            2.2.1. Rôles et fonctions du père

            2.2.2. Paternité et tercéité : autorité et transmission

            2.2.3. Instituer et incarner la différence (aujourd'hui)

            2.2.4. Supprimer la tyrannie ou la Loi du Père ?

      2.3. Du Père déchu à l'Enfant-roi

 

3. Généalogie et filiation

      3.1. Le principe généalogique

      3.2. L'institution juridique de la filiation

      3.3. L'affaissement du lien de filiation

      3.4. Pathologies de la filiation

            3.4.1. Les trois axes de la filiation selon J. Guyotat

                  3.4.1.1. Filiation de corps à corps

                  3.4.1.2. Filiation narcissique

                  3.4.1.3. La reproduction du même

                  3.4.1.4. Décompensation pathologique

                  3.4.1.5. Les psychoses de type I et de type II

      3.4.2. Le délire de filiation dans Aurélia de Nerval

      3.4.3. Psychoses et filiation Aulagnier

                  3.4.3.1. La "pensée délirante primaire"

                  3.4.3.2. La création / enkystement d'une "solution"

                  3.4.3.3. Fonction du Je dans la psychose

 

 

Volume horaire :

9h CM

8h TD

 

Planning :

 

 

 

Contrôle des connaissances :

Dossier